Les instances non contextuelles de CDI

Les principaux composants dans CDI sont les beans (consultez cet article pour connaître tous les types de beans existants). Avec CDI, un bean est géré de A à Z par le conteneur, qui contrôle le cycle de vie de son instance et y ajoute toute la magie CDI (injection, interception, etc).

Mais parfois, vous devez avoir plus de contrôle sur vos composants, parce que vous devez les créer ou les détruire vous-même ou parce qu’ils sont fournis par un autre conteneur ou framework, par exemple. Et en même temps, vous aimeriez avoir accès à certaines fonctionnalités de CDI pour votre composant, comme l’injection de dépendances ou l’interception. Dans ce cas, vous devrez utiliser la fonctionnalité "instance non contextuelle" (non-contextual instance) de CDI.

Pour réaliser l’intégration avec CDI, certaines spécifications de Java EE utilisent la fonctionnalité d’instance non contextuelle. C’est, par exemple, le cas pour la spec servlet qui l’utilise pour permettre les injections CDI dans les servlets ou dans les entity listeners. Le cycle de vie de ces composants n’est pas géré par le conteneur CDI, mais ils sont enrichis de certaines fonctionnalités de CDI.

Deux types d’instances non contextuelles et deux types de classes

Une instance non contextuelle de CDI peut bénéficier des services suivants :

  • appel des callbacks du cycle de vie @PostConstruct et @Predestroy

  • injection de dépendances

  • destruction des instances de beans dépendants lorsque l’instance est détruite

  • intercepteurs et décorateurs

Nous pouvons distinguer deux types d’instances non contextuelles.

L’instance non contextuelle "officielle" (du point de vue de la spécification) qui est créée (c’est-à-dire instanciée) par le conteneur et celle qui est instanciée en dehors du conteneur CDI.

Ce dernier type n’a pas de nom officiel dans la spécification (pourtant il est entièrement supporté), dans ce post je les appellerai "instance non-contextuelle instanciée par l’utilisateur". Ce deuxième type d’instance non contextuelle peut bénéficier des même services que celles du premier type à l’exception des décorateurs Les deux types d’instances non contextuelles sont améliorés par la SPI InjectionTargetFactory. L’instance classique non contextuelle est également créée et détruite avec la même SPI, mais CDI fournit une classe helper pour effectuer cette opération de manière transparente si la classe que vous voulez utiliser a déjà toutes les annotations requises (@Inject et qualifiers).

Trois cas d’utilisation différents

Ainsi, lorsque vous avez besoin d’utiliser des instances non contextuelles, vous devez d’abord répondre à 2 questions :

  1. Puis-je laisser le conteneur CDI créer l’instance pour moi ?

  2. Est-ce que la classe de l’instance a déjà toutes les annotations (@Inject, qualifiers, Interceptor bindings) au niveau de la classe ?

Vos réponses rendront les instances non contextuelles plus ou moins faciles à utiliser :

La classe a toutes les annotations requises Certaines annotations manquent à la classe

Le conteneur peut l’instancier

Vous pouvez utiliser la classe helper Unmanaged

Vous devrez utiliser les SPI InjectionTargetFactory et AnnotatedTypeConfigurator

Vous fournissez l’instance

Vous devrez utiliser la SPI InjectionTargetFactory

Cas d’utilisation 1 : instance non contextuelle pour une classe ayant toutes les annotations requises

C’est le cas d’utilisation le plus simple.

Depuis CDI 1.1, l’API fournit la classe helper Unmanaged qui masque tout le travail effectué avec InjectionTargetFactory pour produire une instance non contextuelle :

public void doSomethingWithContextualMyClass() {
    Unmanaged<MyClass> unmanagedMyClass = new Unmanaged<MyClass>(MyClass.class); (1)
    Unmanaged.UnmanagedInstance<MyClass> umc = unmanagedMyClass.newInstance(); (2)
    umc.produce().inject().postConstruct(); (3)
    MyClass myInstance = umc.get(); (4)

    //Faites ce dont vous avez besoin avec myInstance

    umc.preDestroy(); (5)
    umc.dispose(); (6)
}
1 Instancier une instance de Unmanaged pour MyClass
2 Demander un nouveau gestionnaire d’instance (fournissant tous les services et les données pour une instance donnée)
3 Ces invocations créent l’instance, effectuent l’injection de dépendances et appellent le callback du cycle de vie @PostConstruct
4 Récupérer l’instance effective
5 Appeller le callback du cycle de vie @Predestroy
6 Effectuer la destruction du contexte de l’instance (c’est-à-dire libérer toutes les instances @Dependent injectées dans l’instance)

Gardez à l’esprit que le fait de laisser le conteneur produire l’instance (méthode produce()) active des intercepteurs et des décorateurs optionnels sur l’instance.

Dans ce cas, la classe ne devrait pas être unproxyable comme le précise le site de la spec.

Unmanaged.UnmanagedInstance est un gestionnaire important qui vous donne accès à tous les services CDI pour l’instance que vous voulez obtenir, mais il doit aussi être conservé pour effectuer la tâche dispose(), qui libère toutes les instances de beans dépendants qui ont été créées avec votre instance. Sans cet appel, vous risquez de rencontrer des fuites de mémoire dans votre application.

Cas d’utilisation 2 : instance non contextuelle dont la classe ne possède pas d’annotations CDI

Malheureusement, Unmanaged ne donne pas accès au AnnotatedType sous-jacent de la classe de l’instance.

Donc, si vous avez besoin d’ajouter des annotations au modèle de métadonnées parce qu’elles sont manquantes sur la classe d’origine, vous devrez utiliser InjectionTargetFactory fourni par le conteneur. Notez que Unmanaged fait la même chose sous le capot.

Pour demander un InjectionTargetFactory au conteneur, vous devrez d’abord accéder au BeanManager.

Si vous êtes dans un modèle de programmation de CDI (c’est-à-dire dans un bean CDI), injectez simplement le BeanManager pour y accéder.

@Inject
BeanManager bm;

Si vous n’êtes pas dans le modèle de programmation de CDI, le moyen le plus simple d’accéder au BeanManager est d’utiliser la classe CDI (notez qu’elle fonctionne aussi dans le modèle de programmation de CDI même si l’injection directe est toujours préférée à l’appel statique fait avec CDI.current()).

BeanManager bm = CDI.current().getBeanManager();

L’exemple suivant montre comment créer une instance non contextuelle à partir de MyClass, dans laquelle vous devez créer un point d’injection (ajouter @Inject) sur le champ myField.

public void doSomethingWithContextualMyClass() {
        BeanManager bm = CDI.current().getBeanManager();  (1)
        InjectionTargetFactory<MyClass> itf = bm
                .getInjectionTargetFactory(bm.createAnnotatedType(MyClass.class)); (2)
        itf.configure() (3)
                .filterFields(f -> "myField".equals(f.getJavaMember().getName()))
                .findFirst()
                .ifPresent(f -> f.add(InjectLiteral.INSTANCE)); (4)
        InjectionTarget<MyClass> it = itf.createInjectionTarget(null); (5)
        CreationalContext<MyClass> cctx = bm.createCreationalContext(null); (6)
        MyClass myInstance = it.produce(cctx); (7)
        it.postConstruct(myInstance); (7)
        it.inject(myInstance,cctx); (7)

        //Do what you need with myInstance

        it.preDestroy(myInstance); (8)
        cctx.release(); (9)
}
1 Récupérer le BeanManager
2 Demander un InjectionTargetFactory à partir du BeanManager
3 En utilisant la SPI AnnotatedTypeConfigurator de CDI 2.0 pour configurer l' AnnotatedType sous-jacent. Avant CDI 2.0, vous deviez implémenter AnnotatedType pour ajouter votre annotation et l’utiliser dans l’étape précédente (2)
4 Rechercher le champ myField et lui ajouter @Inject (nous utilisons InjectLiteral introduit en CDI 2.0)
5 Créer l' InjectionTarget. Comme c’est pour une instance non contextuelle, nous la créons en passant null (pas de bean) à la méthode
6 Créer le CreationalContext. Comme c’est pour une instance non contextuelle, nous le créons en passant null (pas de bean) à la méthode
7 Créer l’instance, en appliquant le callback du cycle de vie @PostConstruct et l’injection
8 Appeler le callback du cycle de vie @Predestroy
9 Libérer le CreationalContext et toutes les instances de bean dépendantes

Notez, que, nous aurions également pu ajouter des interceptor bindings au AnnotatedTypeConfigurator pendant l’étape (3). Dans ce cas, MyClass ne devrait pas être unproxyable comme détaillé dans la spec.

Cas d’utilisation 3 : instance non contextuelle instanciée par l’utilisateur

Si l’instance est fournie par l’utilisateur, le code est à peu près le même.

public void doSomethingWithContextualMyClass() {
        BeanManager bm = CDI.current().getBeanManager();
        InjectionTargetFactory<MyClass> itf = bm.getInjectionTargetFactory(bm.createAnnotatedType(MyClass.class));
        itf.configure()
                .filterFields(f -> "MyField".equals(f.getJavaMember().getName()))
                .findFirst()
                .ifPresent(f -> f.add(InjectLiteral.INSTANCE));
        InjectionTarget<MyClass> it = itf.createInjectionTarget(null);
        CreationalContext<MyClass> cctx = bm.createCreationalContext(null);
        MyClass myInstance = new MyClass(); (1)
        it.postConstruct(myInstance);
        it.inject(myInstance,cctx);

        //Faites ce dont vous avez besoin avec myInstance

        it.preDestroy(myInstance);
        cctx.release();
}
1 L’instance n’est pas créée par le conteneur

Depuis CDI 2.0, vous pouvez utiliser la nouvelle SPI InterceptorFactory pour rajouter des intercepteurs sur l"instance créée.

public void doSomethingWithContextualMyClass() {
        BeanManager bm = CDI.current().getBeanManager();
        InjectionTargetFactory<MyClass> itf = bm.getInjectionTargetFactory(bm.createAnnotatedType(MyClass.class));
        itf.configure()
                .filterFields(f -> "MyField".equals(f.getJavaMember().getName()))
                .findFirst()
                .ifPresent(f -> f.add(InjectLiteral.INSTANCE));
        InjectionTarget<MyClass> it = itf.createInjectionTarget(null);
        CreationalContext<MyClass> cctx = bm.createCreationalContext(null);
        InterceptionFactory<MyClass> ifm = bm.createInterceptionFactory(cctx, MyClass.class); (1)
        ifm.configure() (2)
                .add(new AnnotationLiteral<Transactional>() {
                });

        MyClass myInstance = ifm.createInterceptedInstance(new MyClass()); (3)
        it.postConstruct(myInstance);
        it.inject(myInstance,cctx);

        //Faites ce dont vous avez besoin avec myInstance

        it.preDestroy(myInstance);
        cctx.release();
    }
1 Demander une InterceptionFactory pour MyClass
2 Configurer l’annotation sur la classe sous-jacente. Ici nous ajoutons @Transactional sur la classe mais nous aurions pu le faire sur une méthode donnée
3 Instanciation de MyClass et application de l’intercepteur sur celle-ci

Conclusion

Nous avons donc couvert tous les cas d’utilisation pour la création et la gestion d’instances non contextuelles en CDI.

Tous ces cas d’utilisation peuvent également être implémentés avec CDI 1.1 avec un code plus verbeux (sauf le dernier exemple, puisque InterceptionFactory n’a été introduit qu’en 2.0).

Gardez à l’esprit qu’à l’exception de Unmanaged, tous les éléments de la SPI présentés dans ce post sont également très utiles lors de la création de bean personnalisés.

InterceptionFactory est aussi très utile pour appliquer des intercepteurs dans un producer.